LONDRES - Les familles européennes rechargent leur batteries alors qu’elles abandonnent leur voitures essence ou diesel et les remplacent par la Nissan LEAF, entièrement électrique. Des recherches indépendantes, menées par des anthropologues de Stripe Partners, ont démontré que les familles préfèrent leur véhicule électrique aux autres véhicules traditionnels dotés d’un moteur à combustion.

La première étude détaillée concernant les automobiles des familles indique que les véhicules entièrement électriques, tels que la Nissan LEAF, ne sont plus considérés comme des « voitures secondaires » et sont rapidement devenus le véhicule principal des familles.

Shanaya Shah, de Borehamwood (Hertfordshire, Royaume-Uni), explique : « À l’origine, nous avons acheté la Nissan LEAF en tant que deuxième voiture, mais en raison de son faible coût de fonctionnement et de sa gamme impressionnante, la LEAF a réellement démontré ses qualités et est devenue la voiture principale de la famille. »

Dans le cadre d’une étude plus large, Nissan a découvert que la famille européenne moyenne* passait 230 heures par an ensemble dans sa voiture, soit 13 800 minutes[i] ou 9,5 jours.

Étant donné que beaucoup de ces trajets représentent de petites distances, il n’est pas surprenant que les familles interrogées aient opté pour une voiture électrique, en raison de ses nombreux avantages. Les familles moyennes parcourent un peu moins de 75 km par semaine, ou 3 870 km ensemble par an, uniquement pour des raisons familiales.[ii]

L’étude anthropologique centrée sur les familles au Royaume-Uni et en Norvège** avait pour objectif d’évaluer les capacités réelles des véhicules électriques en prenant en compte les exigences et la dynamique des foyers européens moyens.

Dag Eliason, père de deux enfants vivant à Harestua (Norvège) explique que même si sa famille possède deux voitures, la Nissan LEAF avait parcouru 30 000 km au cours de l’année précédente, tandis que l’autre véhicule, à essence, n’avait enregistré que 5 000 km au compteur.

Cette tendance émerge alors que Nissan vient tout juste de diffuser les chiffres indiquant que les propriétaires européens des Nissan LEAF, entièrement électriques, parcourent 40% de km en plus par an (16 588 km) que la moyenne européenne d’un véhicule doté d’un moteur à combustion interne (± 11 539 km).

Jean-Pierre Diernaz, directeur des véhicules électriques Nissan en Europe, commente cette recherche : « Ces résultats mettent définitivement fin au mythe selon lequel les Nissan LEAF ne servent que de “voiture secondaire” dans la plupart des foyers. Par ailleurs, l’étude démontre la véracité de notre conviction de longue date : posséder un véhicule électrique est un choix judicieux pour les familles qui recherchent des coûts de fonctionnement faibles et un certain pragmatisme.

« Notre recherche révèle que 85% des propriétaires de LEAF rachèteraient un véhicule électrique et que 97% recommanderaient la LEAF à leurs amis et famille. » La Nissan LEAF est le véhicule électrique le plus vendu au monde, avec plus de 165 000 modèles vendus depuis son lancement en 2010, et représente une part de 25% sur le marché des véhicules électriques en Europe. Jusqu’à présent, les propriétaires de Nissan LEAF ont parcouru plus d’un milliard de kilomètres à l’électricité seulement.

Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter la page suivante : http://www.nissan.eu/

----

Tous les chiffres sont issus de YouGov Plc, sauf indication contraire.

* La taille totale de l’échantillon s’élevait à 5 568 personnes interrogées, au Royaume-Uni (1 033), en Allemagne (1 010), en France (1 003), en Italie (1 012), en Espagne (1 005) et en Norvège (505).

** La Norvège et le Royaume-Uni ont été sélectionnés car ces pays représentaient la moitié des ventes de LEAF au cours de l’année fiscale 2014.

L’enquête a été réalisée en ligne.

La recherche sur le terrain a été effectuée entre le 27 octobre et le 7 novembre 2014.

La moyenne ± est calculée à partir des statistiques moyennes annuelles spécifiques au marché en 2013 en se basant sur les données provenant du Royaume-Uni, de la France, de l’Espagne, de l’Italie, de la Suède et de la Norvège. Une pondération équivalente a été appliquée à chaque pays afin de parvenir à une « moyenne européenne ». Les statistiques allemandes n’ont pas été utilisées dans cette moyenne européenne car les données brutes n’étaient pas disponibles et les chiffres moyens relatifs aux kilomètres qui étaient indiqués étaient des estimations.

Moyenne au Royaume-Uni : 12 714 (km)

Moyenne en France : 12 699 (km)

Moyenne en Espagne : 9 928 (km)

Moyenne en Italie : 9 560 (km)

Moyenne en Suède : 11 660 (km)

Moyenne en Norvège : 12 670 (km)

Total : 69 231

Moyenne européenne : 11 538,50 (km)

Source britannique : Department for Transport ; tableau NTS0902, kilométrage annuel des voitures à quatre roues

(https://www.gov.uk/government/statistical-data-sets/nts09-vehicle-mileage-and-occupancy)

Source française : Institut national de la statistique et des études économiques

(http://www.insee.fr/fr/css/images/logo_insee.png)

Source espagnole : Étude menée par la société de conseil Audatex

(http://www.ioncomunicacion.es/noticia.php?id=%2015818)

Source italienne : Segugio.it, dans une déclaration parue dans le « Osservatorio mensile di Segugio.it » mensuel

(http://assicurazioni.segugio.it/news-assicurazioni/00009708-auto-si-usa-di-meno-12-2-suikm-percorsi.html)

Source suédoise : trafa.se

(http://www.trafa.se/sv/malportal/Indikatorer/Genomsnittlig-korstracka-per-ar-forpersonbilar-agda-av-fysiska-personer/)

Source norvégienne : Statistics Norway

(http://www.ssb.no/en/transport-og-reiseliv/statistikker/klreg/aar/2014-05-08?fane=tabell&s%20ort=nummer&tabell=175461)